Porto au fil du Douro

Célèbre pour les vins qui ont pris son nom, Porto qui se targue d’être une ville plus ancienne que Lisbonne, la capitale du Portugal, a quelques difficultés à redorer son blason en période de crise avec une multitude d’immeubles criant à l’abandon. Malgré, ces atteintes au patrimoine qui donnent à certaines rues un air de désolation, Porto reste une ville attachante. Je conserverai de mon séjour le souvenir du cri permanent des mouettes et des cloches des églises égrainant régulièrement leurs coups pour marquer les heures.

quais Ribeira Porto Portugal

Les quais de Porto, côté Ribeira.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Si on se contente de se promener sur les quelques centaines de mètres des quais qui font face aux chais des grandes maisons de Porto de Vila Nova de Gaia, sur l’autre rive du Douro, Porto conserve un air pimpant. Les maisons de la Ribeira construites au-dessus du niveau d’anciennes murailles font claquer leurs couleurs sous le soleil. Des cafés ont été aménagés sur les quais où se concentrent les touristes.

bateaux porto portugal

Enfilade de bateaux traditionnels devant les caves de Porto à Gaia.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

La vue sur le Douro et sur l’enfilade des ponts qui l’enjambent est superbe. Le pont Dom Luis I, le plus proche de la Ribeira est lui-même une curiosité avec ses deux niveaux : celui du bas est juste au-dessus du fleuve, celui du haut relie deux collines. Car Porto est une ville où on est cesse amené à monter et à descendre d’un quartier à l’autre.

pont dom Luis 1 deux niveaux porto portugal

Le pont Dom Luis I avec ses deux niveaux à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Que l’on pousse plus loin sur les quais en allant vers l’Atlantique ou qu’on s’enfonce dans la ville, à l’arrière, le spectacle et la situation se détériorent même si Porto réserve de jolies surprises. Je ne reprocherais pas à Porto de ne pas s’être transformé en grand réservoir à touristes. Mais entre conserver son authenticité et tout laisser en friches, il y a un grand pas, comme je le montrerai dans un autre reportage.

Les incontournables de Porto

Les quais de la Ribeira bien évidemment sont un des principaux lieux d’attraction de Porto. A l’arrière, juste avant l’entrée du tunnel qui ramène vers la ville haute la fresque contemporaine d’azulejos, Ribeira Negra, créée en 1984 par Julio Resende.

fresque ribeira negra porto portugal

Fresque Ribeira Negra à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

L’avenue dos Aliados et la place da Liberdad constituent le cœur de la ville avec à l’une des extrémités, le palais das Cardosas occupé désormais par l’hôtel Intercontinental et à l’autre la Camara municipal do Porto.

aliados porto portugal

Perspective de l’avenue dos Aliados à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

C’est aussi un lieu d’élection pour les banques qui y ont construit des immeubles devant refléter leur opulence.

banque Art déco Porto portugal

Bâtiment Art déco d’une des banque le long de l’avenue dos Aliados à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

La gare Sao Bento pourrait sembler assez banale de l’extérieur.

gare sao Bento porto portugal

Gare Sao Bento à Porto, vue d’ensemble.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Mais le hall de ce robuste bâtiment du XX ème siècle est entièrement couvert d’azulejos retraçant les épopées du Portugal.

locomotive gare sao bento porto portugal

Motif de locomotive en céramique à la gare Sao Bento à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

roi gare sao bento porto portugal

Le roi dans toute sa majesté à la gare de Sao Bento à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

c'est la fête gare sao bento porto portugal

C’est la fête, gare Sao Bento à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

scène campagnarde gare sao bento porto portugal

Scène campagnarde à la gare Sao Bento.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

tableaux colorés sao bento porto portugal

Tableaux colorés en partie haute de la gare de Sao Bento à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Les compositions en bleu et blanc sont magnifiques et surmontées de scènes en couleurs en partie haute.

Le Palacio da Bolsa, à côté duquel est installé l’ancien marché Ferreira Borges avec ses structures métalliques peintes en rouge, a été achevé en 1910 à l’emplacement de l’ancien couvent Saint-François.

Henri le navigateur Ferreira Borges

Monument à la gloire du prince Henri le Navigateur devant le marché Ferreira Borges à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Son imposant escalier et les décors sculptés sur le granit ont fait durer le chantier 68 ans.

Palacio da Bolso porto portugal

Le Palacio da Bolsa à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

grand escalier palacio da bolsa porto portugal

Grand escalier du Palacio da Bolsa à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

A voir l’ancienne corbeille de la bourse qui ne fonctionne plus et surtout la salle mauresque en stuc multicolore et vitraux.

salon mauresque palacio da bolsa porto portugal

Salon mauresque du Palacio da Bolsa à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Non loin de là en allant vers les quais, on dépasse la Casa do Infante, une demeure ancienne, qui aurait vu naître, en 1394, Henri le Navigateur.

Le Jardin du Palais de cristal désormais mal nommé n’a plus de palais de cristal. Il a été remplacé par une demi-sphère en béton lourde et triste qui abrite des compétitions sportives.

palais de cristal porto portugal

Jardin du Palais de cristal à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

J’avais vu qu’il existait dans le parc le musée romantique. Je me suis obstinée car le fléchage est loin d’être clair. Nous avons fini par arriver dans un jardin plein de charme, en contre-bas, protégé par des arbres touffus aux racines saillantes dans le chemin sinueux.

jardin musée romantique porto portugal

Jardin du musée romantique à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Et nous avons pu visiter cette belle demeure où vécut en exil Charles Albert de Savoie, roi de Sardaigne et prince du Piémont.

musée romantique porto portugal

Musée romantique de Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

salle de bal musée romantique porto portugal

Salle de bal du musée romantique de Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Le roi de Sardaigne y est d’ailleurs mort en 1849.

Le marché do Bolhao est presque entièrement désaffecté. Toutes les galeries sont vides vraisemblablement pour des raisons de sécurité puisque des structures métalliques ont été installées pour soutenir les bâtiments.

galeries désaffectées bolhao porto portugal

Les galeries périphériques du marché Bolhao de Porto sont désaffectées.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Il reste quelques échoppes dans la cour centrale à ciel ouvert.

échoppe bolhao porto portugal

Echoppe du marché Bolhao à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Les églises de Porto

Nombreuses églises à Porto, mais je retiendrai la cathédrale  engoncée dans d’autres bâtiments à l’arrière.

côté cathédrale Sé porto portugal

Sur le côté de la cathédrale de Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Grande esplanade devant depuis laquelle on a une belle vue sur la ville.

esplanade cathédrale Sé porto portugal

Esplanade devant la cathédrale à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

L’église dos Clerigos. Sa tour culmine à 75 mètres.

église et tour dos clerigos porto portugal

Eglise et tour dos Clerigos à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Etonnante configuration des églises dos Carmelitas et do Carmo qui sont accolées. Sur le côté visible de l’église do Carmo, grande composition en azulejos.

église do carmo porto portugal

Eglise do Carmo à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Fidèles à l’esprit portugais, l’église dos Congregados à l’intérieurement richement décoré et l’église de San Ildefonso aux deux extrémités de la rue du 31 Janeiro ont leur façade rehaussée d’azulejos.

Eglise santo ildefonso porto portugal

Eglise Santo Ildefonso à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Mais j’ai trouvé que la petite chapelle das Almas de Santa Catarina était la plus spectaculaire puisqu’elle est entièrement recouverte d’azulejos.

église santa catarina porto portugal

Eglise Santa Catarina à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

clocher église santa catarina porto portugal

Clocher de l’église Santa Catarina à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

azulejos église santa catarina porto portugal

L’une des scènes en azulejos de l’église Santa Catarina à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

détail église santa catarina porto portugal

Détail de l’église Santa Catarina à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Porto Art nouveau Art déco

A tout seigneur tout honneur. La librairie Lello est l’adresse à visiter absolument à Porto, qu’on soit amateur d’Art nouveau ou pas.

escalier central lello porto portugal

L’escalier central de la librairie Lello à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

L’entrée est payante mais remboursée au premier achat. On comprend bien les propriétaires de cette librairie mythique qui seraient dans l’impossibilité de travailler s’il n’y avait pas ce barrage symbolique.

circonvolutions escalier lello porto portugal

Les étonnantes circonvolutions de l’escalier de la librairie Lello à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Tout le monde fait des photos et se soucie assez peu de regarder les livres. En fait, la libraire fut fondée par un Français Ernest Chardron en 1869 et revendue suite à son décès prématuré.

caissons plafond lello porto portugal

Caissons très travaillés du plafond de la librairie Lello à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Le célèbre bâtiment à la façade néogothique a été inauguré en grandes pompes en 1906.

façade néogothique lello porto portugal

Façade néo-gothique de la librairie Lello à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Au bout de 90 ans d’existence, la librairie avait subi les outrages du temps mais elle a bénéficié d’une restauration exemplaire qui a respecté ses étonnants plafonds en stuc, ses étagères en bois travaillé et son escalier aux marches rouges qui se déploie en ondoyant telle une sculpture. Un exemple à suivre à Porto.

Tout près de la librairie Lello, les rues parallèles Candido dos Reis et Galerias Paris dessinées à l’emplacement d’un ancien couvent ont chacune une magnifique maison Art nouveau.

Art nouveau Candido Reis porto portugal

Maison Art nouveau de la rue Candido Reis à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

maison Art nouveau Galerias Paris Porto portugal

Maison Art nouveau de la rue Galerias Paris à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

détail rue Galerias paris porto portugal

Détail de la maison de la rue Galerias Paris à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

visage Art nouveau Porto Portugal

Ensemble de visages féminins Art nouveau sur un immeuble de la rue Carmelitas à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

L’une joue sur des motifs en couleurs, l’autre sur les lignes sinueuses chères à l’Art nouveau.

Côté Art déco, un beau cinéma Art déco place de Batalha est à l’abandon.

cinéma abandonné Art déco Porto Portugal

Ancien cinéma Art déco abandonné place Bathala à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

En revanche, le cinéma Coliseu inauguré en 1941 a belle allure et fait face à un parking Art déco aux beaux volumes.

Coliseu porto portugal

Le Coliseu à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

parking art déco porto portugal

Parking Art déco face au Coliseu à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Sur la place Carlos Alberto, face à l’université un magasin « de nouveautés » affiche des lignes caractéristiques de ce mouvement. Il est surmonté par un paon faisant la roue.

magasin art déco église das carmelitas Porto portugal

Magasin Art déco près de l’église das Carmelitas à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Je ne suis pas une habituée de Mc Donalds mais je suis passée à plusieurs reprises par celui de Porto, du 126 place de la Liberdade pour son décor Art déco.

café impérial Art déco Mc Donald porto portugal

L’ancien café Impérial et ses vitaux Art déco transformé en Mc Donald à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Installé à l’emplacement de l’ancien café Impérial.

bas-relief café impérial porto portugal

L’un des bas-reliefs ornant les murs de l’ancien café Impérial de Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Magnifiques vitraux habillant la paroi du fond, bas-reliefs en partie haute tout autour de la salle, lustres, volumes majestueux, tout y est somptueux !

Mes salons de thé à Porto

J’avais lu qu’il existait un établissement réputé et ancien à Porto où les dames d’un certain âge se retrouvaient autour de petits gâteaux. Le genre de lieu que j’affectionne. Il s’appelait Ateneia au 57-59 place de la Liberdade. Il m’a fallu beaucoup de ténacité pour découvrir qu’en fait elle s’appelait Arcadia. On ne voit le nom Ateneia que depuis l’intérieur sur des verres gravés au-dessus de l’entrée.

café Ateneia Porto portuga

Le café Ateneia à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

La confiteira Serrana, 52 rue Loureiro, est aussi charmante avec la peinture de son plafond et ses angelots du premier étage. Bien entendu, dans les salons de thé, le pastel de nata est inévitable. C’est tant mieux car il est délicieux.

Angelots sur la galerie du salon de thé Serrana à Porto. Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Angelots sur la galerie du salon de thé Serrana à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

peinture serrana machado porto portugal

Peinture au plafond du salon de thé Serrana, ancienne adresse de la bijouterie Machado à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Mes restaurants à Porto

Le café Majestic est sans doute l’un des établissements les plus connus de la ville. Très Belle époque avec ses colonnes, ses dorures et ses verres biseautés il a été ouvert en 1921 et sa conception avait été confié à l’architecte Joao Queiroz.

terrasse café majestic porto portugal

Terrasse du café Majestic à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Plutôt une brasserie qu’un restaurant.

salle majestic porto portugal

Salle du café Majestic à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Un peu cher pour ce qui est servi mais le cadre ancien a beaucoup de chic.

Le Guarany inauguré en 1933 cultive un autre style. Son nom était une référence au Brésil et aux indiens. Il était fréquenté par des intellectuels. Lors de sa restauration, des fresques évoquant l’Amazonie ont été ajoutées pour rappeler les éléments fondateurs du Guarany. Pensez à réserver car le soir les tables sont prises d’assaut.

Guarany Porto portugal

Le Guarany à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

On peut aussi y prendre un verre l’après-midi dans une ambiance beaucoup plus calme.

Antiquum Nous sommes tombés par hasard sur le restaurant Antiquum en cherchant le musée romantique. En fait, il occupe le rez-de-jardin du musée. A la buvette de la salle de sport du jardin du palais de cristal, on nous avait assuré qu’il n’y avait pas de restaurant au musée. Nous avions donc avalé quelques gâteaux pour ne pas mourir de faim. C’est pour cette raison que nous n’avons pas fait un vrai repas à Antiquum, rassasiés par ces en-cas. Administrativement indépendant du musée, le restaurant profite toutefois d’un cadre privilégié avec une grande terrasse qui surplombe le Douro.

restaurant antiquum porto portugal

Restaurant Antiquum à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

A l’intérieur, la salle de restaurant dans de tons de vert apaisant est baignée de soleil. Le service très attentif est irréprochable. Le plateau de pains est incroyablement riche. Nous avons seulement pris une soupe à la crème de truffe, une merveille ! Je recommande vivement. Prix très corrects et parfaitement justifiés pour du haut de gamme.

Mon shopping à Porto

La grande rue commerçante de Porto est la rue Santa Catarina, une rue piétonne où viennent s’ébattre mouettes et pigeons.

mouettes pigeons rue santa catarina porto portugal

Les mouettes disputent les miettes de pain aux pigeons rue Santa Catarina à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Enseignes courantes et centre commercial Via Catarina, sur la rue Santa Catarina, bien pourvu en marques internationales.

via catarina porto portugal

Entrée du centre commercial Via Catarina à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

fronton Art nouveau porto portugal

Fronton Art nouveau d’une boutique d’angle de la rue Santa Catarina à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

magasin enfants santa catarina porto portugal

Ancien magasin pour enfants de la rue Santa Catarina à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Pour du plus haut de gamme, on peut se rendre au Corté Ingles, ce que je n’ai pas fait car ce grand magasin se trouve bien au-delà des chais. Il affrète d’ailleurs des navettes gratuites pour amener les clients du centre ville. Quelques enseignes sympathiques autour de la rue Carmelitas et un petit centre commercial à ciel ouvert de bon niveau dans cette zone assez protégée de Porto.

a perola do Bolha Porto portugal

A Perola do Bolhao à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Petites boutiques typiques pour les commerces de bouche dans la rue Formosa comme a Perola do Bolhao. Très bien achalandés, ces magasins bourrés de gourmandises salées et sucrées constituent de magnifiques natures mortes.

confeitaria do Bolhao Porto portugal

Confeitaria do Bolhao à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

On a en envie de tout toucher, de tout goûter. Pour des souvenirs, A Vida Portuguesa, qui existe aussi à Lisbonne, reste une bonne adresse.

a vida portuguesa porto portugal

A Vida Portuguesa à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Le magasin de Porto est particulièrement réussi, très beau local. Vicent, derrière sa superbe vitrine Art nouveau, 174 rue 31 de Janeiro, est plus intimiste mais propose une très belle sélection de produits locaux : nappes brodés ou plaids en laine.

façade boutique Vicent porto portugal

Façade de la boutique Vicent à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

nappes brodées boutiques Vicent porto portugal

Nappes brodées et lainages de la boutique Vicent à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

rue do 31 do janeiro porto portugal

Rue do 31 do janeiro à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Le décor intérieur a été conservé. Fernol, 156 rue Mouzinho da Silveira, un peu à l’écart des grands circuits a un beau choix de céramiques notamment à des prix très compétitifs. C’est l’endroit rêvé si vous voulez ramener un coq portugais ou quelques objets décoratifs pas trop tapageurs.

Mon coup de cœur à Porto

La bijouterie Machado est sans doute l’une des plus belles boutiques de la rue du 31 de Janeiro avec sa vitrine Art nouveau surmontée de deux angelots.

façade bijouterie Machado porto portugal

Façade de la bijouterie Machado à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Malgré l’ancienneté du point de vente conçu par l’architecte Francisco Oliveira Ferreira en 1914, cette boutique n’est pas le tout premier magasin Machado puisque l’enseigne remonte à 1880. Elle a été tout d’abord été installée rue do Loureiro qui est désormais occupé par la confiteira Serrana, d’où le cadre si raffiné de ce salon de thé qui vaut doublement la visite. La bijouterie Machado qui a une autre adresse à Porto et qui est aussi présente à Lisbonne est l’adresse où il faut se rendre à Porto pour voir de beaux bijoux en filigranes, technique traditionnelle des artisans d’art du nord du Portugal. En argent, en argent doré ou en or, les filigranes sont des bijoux d’une légèreté étonnante et exigent savoir-faire et longues heures de travail.

arrondi Art nouveau bijouterie machado porto portugal

Arrondi des ouvertures et des vitrines très Art nouveau de la bijouterie Machado à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

A ne pas confondre avec d’autres bijoux moins chers qui leur ressemblent de loin, coulés dans un moule, mais ne font pas illusion à l’examen. Diogo Machado, l’un des descendants des fondateurs, m’a fort aimablement reçue dans cette ravissante boutique où les bijoux sont exposés dans des vitrines Art nouveau françaises. Il m’a aussi montré au sous-sol le futur musée de la maison Machado qui doit ouvrir début 2016. Documents d’archives, bijoux créés depuis la création de Machado et outils anciens y seront exposés. Presque tout est déjà en place. A côté des filigranes, Machado propose d’autres types de bijoux sortant de ses ateliers, fournis par d’autres créateurs ou de marques internationales ainsi que des montres d’horlogers réputés dans le monde entier.

Le Porto à Porto

Impossible de faire l’impasse sur le Porto à Porto. La visite des chais de Calem, du groupe Soveginus, m’a permis d’éclaircir un certain nombre de points sur ce vin auquel on a ajouté de l’eau de vie à la fin du XVII ème siècle pour éviter qu’il ne tourne et ne se transforme en vinaigre lorsqu’il était expédié en Angleterre.

chais calem porto portugal

Dans la pénombre des chais de Calem à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Les vignobles ne se trouvent pas à proximité immédiate de Porto mais dans la vallée du Douro à une centaine de kilomètres de la ville. Ainsi, j’ai appris que la marque Calem créée en 1859 par Antonio Alves Calem avait, au départ, une forte activité avec le Brésil. Par ailleurs, ces vins, en fonction de la longueur de leur maturation dans les fûts en chêne se partagent entre les Ruby (deux à trois ans de vieillissement), les Tawny (trois à quatre de vieillissement pour les Fine Tawny et sept ans minimum de vieillissement pour les Colheita avec des étapes intermédiaires correspondant aux Aged Tawnies et au Reserve Tawny).

barriques Porto portugal

Dans les chais de Calem, barriques où le Porto attend avant d’être embouteillé.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Les Vintage sont réservés aux meilleurs millésimes et continuent à vieillir en bouteille car ils ne sont pas filtrés, ce sont les seuls à avoir un bouchon en liège. Les LBV ou « late bottled vintage » sont des vins de type Vintage mais légèrement moins qualitatifs et filtrés au moment de la mise en bouteille. A côté du Porto blanc qui ne représente que 30% des volumes, un Porto rosé a été lancé récemment pour tenter les nouveaux consommateurs. A boire frais seul ou en cocktail. Chez Kopke, veille affaire dont les origines remontent à 1638, et qui fait aussi partie du groupe Sogevinus, j’ai pu tester les accords entre le Porto et le chocolat choisi dans la gamme des spécialités d’Arcadia.

porto kopke porto portugal

Dans la salle de dégustation du Porto Kopke à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Mon hôtel à Porto

Pour notre séjour, j’avais choisi le Grande Hotel de Paris pour son emplacement stratégique entre l’avenue Aliados et la rue Carmelitas mais aussi parce qu’il était indiqué qu’il était le plus vieil hôtel (en fonctionnement de Porto). J’avais hésité parce que ce n’était qu’un trois étoiles et puis je m’étais lancée, encouragée par les très bons commentaires des internautes.

grande hotel de paris porto

Hall du Grande Hotel de Paris à Porto.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Evidemment, tout n’était pas parfait comme je l’explique dans l’article qui lui est consacré, mais cet hôtel fondé en 1877 a indéniablement du charme avec ses éléments de décoration conservés. J’ai apprécié les pastels de nata et la mini-bouteille de Porto en cadeaux de bienvenue. Et comme nous étions présents le 27 novembre pour son 138ème anniversaire nous avons profité d’un petit déjeuner en musique pour célébrer l’événement.

A éviter à Porto

Surtout n’écoutez pas les personnes à l’Office du tourisme de l’aéroport qui vous conseilleront de prendre le bus de ville (pour nous le 601 ou le 602) pour aller à Porto. Nous avons mis deux heures pour faire 20 km. Prenez un taxi ou demandez à votre hôtel de vous réserver une navette privée. Le prix est très modique 20 euros du centre de Porto à l’aéroport.

Pour des informations complémentaires sur Porto

Intéressant, le plan Rotas turisticas  qui fait correspondre plan du métro et lieux à visiter. Informations sur le site de l’office du tourisme de Porto. Attention, certaines adresses de boutiques ne sont plus valables et vous trouverez porte close.

Vous aimerez aussi :

Porto, au-delà des apparences

Prague de l’Art Nouveau au Cubisme, des variations fascinantes

Logrono, porte de la Rioja

Florence, l’étourdissante

Abbadia,un château pour un savant basque

Palerme, patrimoine à la dérive

Munich entre fleuve et parcs 

Oustau, patrimoine industriel en déshérence

Saint-Pétersbourg, l’éblouissement 

Amsterdam, entre Art nouveau et Art déco

Riga, ville multiple et vivifiante

Le Palais de la Porte dorée, Art déco et exotique 

Rome, style Liberty

Salies-de-Béarn, la cité de l’or blanc

Anvers, l’opulente

Barcelone et les sortilèges du Modernisme

Lisbonne de place en place

Istanbul, palais, mosquées, bazars et tulipes

Bruges en un jour

Bruxelles Art nouveau Art déco

Vienne, la Ringstrasse a 150 ans 

Budapest, rêve de pierre

Budapest, l’enchantement

Budapest et ses alentours, de Szentendre à Godollo

Oradea, l’Art nouveau voilé et dévoilé

Szeged, Palic et Subotica, l’Art nouveau de la Hongrie à la Serbie

Berlin, mon coup de cœur pour les Hackesche Höfe

Arcachon et sa ville d’hiver, une promenade à la Belle Epoque

Stockholm, l’archipel de la diversité

Publicités

Une réflexion au sujet de « Porto au fil du Douro »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s