Mes neuf musées Art nouveau

L’Art nouveau est un style que j’apprécie tout particulièrement en raison de sa grande fantaisie. J’ai constaté que, dans chaque pays il est décliné selon le tempérament national avec plus ou moins d’exubérance. Je ne manque jamais de visiter un musée Art nouveau lorsque je voyage pour distinguer les variantes locales. Voici mes préférés.

Tour du musée des Arts décoratifs de Budapest. Crédit photo musée des Arts décoratifs de Budapest.

Tour du Musée des Arts décoratifs de Budapest.
Crédit photo Musée des Arts décoratifs de Budapest.

Le Petit Palais

A Paris, j’aime bien aller flâner au Petit Palais même lorsqu’il n’y a pas d’exposition temporaire. Pour moi, c’est des beaux fleurons de cette époque. Le bâtiment construit par Charles Girault pour l’Exposition universelle de 1900 est bien caractéristique. Je regarde toujours avec ravissement les pièces en céramique et en verre exposées dans le grand hall à gauche de l’entrée. On y retrouve tous les grands noms et des réalisations exceptionnelles comme La femme au singe de Camille Alaphillipe. Une statue de femme grandeur nature à la tête et aux mains en bronze doré et dont la robe longue aux plis souples et ondoyants est composée de plaquettes en grès émaillé aux reflets moirés. Cette belle créature tient en laisse un adorable petit singe. A voir aussi, au sous-sol cette fois, une collection d’étonnantes pièces de Carriès. Le jardin intérieur fait partie du charme du Petit Palais. Quel plaisir de prendre un thé dans la galerie qui le ceinture.

Le Petit Palais à Paris. Crédit photo, Service de presse du Petit Palais.

Le Petit Palais à Paris.
Crédit photo, Service de presse du Petit Palais.

Petit Palais, avenue Winston Churchill, Paris, France.

Musée Mucha

A Prague, impossible de ne pas visiter le Musée consacré à Alfons Mucha, un artiste dont les affiches aux lignes sinueuses ont été reproduites à l’infini. Vous y virez notamment des affiches célèbres annonçant les spectacles de Sarah Bernhardt. Mais ce musée est d’autant plus intéressant qu’il présente l’œuvre globale d’Alfons Mucha, le travail qu’il a fait après son retour en Bohême, sur des thèmes parfois nationalistes, et que l’on connaît moins. Des photos et des objets personnels de l’artiste aident à le resituer dans le contexte de l’époque et dans l’univers qui était le sien.

Affiche d'Alfons Mucha au Musée Alfons Mucha à Prague. Courtesy CCR Czech Tourism.

Affiche d‘Alfons Mucha au Musée Alfons Mucha à Prague.
Courtesy CCR Czech Tourism.

Musée Mucha, Kaunicky Palac, 7 Pariska, Prague, République Tchèque.

Musée Horta

Victor Horta fut un des précurseurs de l’Art nouveau. Cet architecte belge est à l’origine de l’expression « coup de fouet » qui fait référence aux lignes sinueuses et nerveuses de l’Art nouveau comme celles que trace dans l’air un fouet. A Bruxelles, on peut visiter sa maison qui a été transformée en musée. Une visite émouvante et instructive car on peut voir comme Victor Horta a interprété l’Art nouveau pour son propre compte. La cage d’escalier surmontée d’une verrière décorée de vitraux est une belle démonstration des fameux « coups de fouet » chers à Victor Horta avec ses rampes particulièrement mouvementées. A voir aussi, la belle salle à manger carrelée en blanc.

Façade de la maison musée de Victor Horta à Bruxelles.

Façade de la maison musée de Victor Horta à Bruxelles.

Musée Horta, 23, 25, rue Américaine, Bruxelles, Belgique.

La Villa Stuck

Le peintre allemand Franz Von Stuck a fait réaliser de 1897 à 1898 à Munich cette maison où il a vécu et où il avait aussi son atelier. Derrière une façade relativement sobre, les raffinements à l’intérieur sont poussés à l’extrême avec des mosaïques dorées, des bas-reliefs, des plafonds peints ou à caissons et des meubles aux lignes épurées dessinés par l’artiste lui-même. Des tableaux de Franz Von Stuck sont exposés dans le grand salon. Le jardin est en outre particulièrement agréable.

Rigueur des lignes et riches matériaux du salon de la Villa Stuck.

Rigueur des lignes et riches matériaux du salon de la Villa Stuck à Munich.

Villa Stuck, 60 Prinzregentenstrasse, Munich, Allemagne.

Musée des Arts décoratifs de Budapest

Je ne résiste pas au plaisir de vous donner l’intitulé magyar du Musée des Arts décoratifs de Budapest : Iparmuveszeti Muzeum. L’immeuble bâti par Odon Lechner, le célèbre architecte hongrois Art nouveau est une petite merveille avec ses toits aux tuiles vernissées, son entrée en mosaïques et son grand hall blanc, éblouissant sous sa verrière et évoquant quelque contrée exotique avec ses arches arrondies et découpées. Le bâtiment a été terminé en 1896 mais le musée avait été créé dès 1872. On y trouve de magnifiques pièces de créateurs hongrois mais aussi des collections étrangères –céramiques, verreries, sculptures ou tapis- de grande qualité. Le fondateur du musée voulait en effet montrer aux Hongrois ce qui se faisait en France, en Angleterre, en Allemagne ou dans les autres pays qui comptaient. C’est pour cela qu’on peut y voir des pièces de Tiffany, de la porcelaine danoise ou suédoise ou encore des exemples de Jugenstil allemand.

Entrée du musée des Arts décoratifs de Budapest. Crédit photo musée des Arts décoratifs de Budapest.

Entrée du Musée des Arts décoratifs de Budapest.
Courtesy Musée des Arts décoratifs de Budapest.

Musée des Arts décoratifs de Budapest, 33-37 rue Ulloi, Budapest, Hongrie.

Musée Fortuny

Non, je n’ai pas fait d’erreur. Ce palais vénitien n’a rien d’Art nouveau mais Mariano Fortuny y a vécu et travaillé. Si ce palais accueille des expositions temporaires qui n’ont rient à voir avec Fortuny, on peut toutefois s’imprégner dans ce lieu historique de l’ambiance dans laquelle l’artiste s’est épanoui. C’est à Venise que cet espagnol né à Grenade en 1871 et passionné par le théâtre et l’opéra a notamment créé des décors, des costumes et surtout a mis au point ses fameux tissus teintés avec des pigments naturels. Les magnifiques « plissés Fortuny » avec lesquels ont été réalisées des robes à « l’antique » sont restés dans l’histoire.

Musée Fortuny à Venise. Courtesy Museo Fortuny.

Musée Fortuny à Venise.
Courtesy Museo Fortuny.

Musée Fortuny, 3958 San Marco, Venise, Italie.

Musée Brohan

Un peu excentré, dans un quartier calme, le Musée Brohan à Berlin est spécialisé dans les époques Art nouveau et Art déco. Incontournable pour les amateurs. Les collections sont riches en meubles de Guimard, Majorelle, Brandt, Rulhmann et arts du feu avec les porcelaine KPM de Berlin, Royal Copenhague, Meissen, Nymphenbourg, Sèvres, Gallé ou Loetz. Difficile de faire une liste exhaustive en raison de la variété des fonds.

Ensemble d'Alfred Grenander au Musée Brohean de Berlin. Courtesy Brohean Museum.

Ensemble d’Alfred Grenander au Musée Brohean de Berlin.
Courtesy Brohean Museum.

Musée Brohan, 1 a Schostrasse, Berlin, Allemagne.

Musée des Arts appliqués de Vienne ou MAK

Le Musée des Arts appliqués de Vienne ou MAK n’est pas dédié à l’Art nouveau mais possède un très beau département de cette période et notamment au Wiener Werkstätte. C’est donc un passage obligé à Vienne où les artistes regroupés dans ce mouvement viennois ont été particulièrement inspirés et prolifiques. Pour ne citer que quelques noms, vous y retrouverez des créations de Josef Hoffmann, de Dagobert Peche, d’Otto Wagner ou de Koloman Moser et des cartons de Gustave Klimt. C’est vraiment l’endroit où l’on peut, en quelques minutes, faire la synthèse de cet atelier en raison de la quantité et de la qualité des pièces exposées.

Service à thé de Josef Hoffmann (1903), Wiener Werkstätte au Musée des Arts appliqués de Vienne (Mak). Courtesy MAK.

Service à thé de Josef Hoffmann (1903), Wiener Werkstätte au Musée des Arts appliqués de Vienne (Mak).
Courtesy MAK, Georg Mayer.

Musée des Arts appliqués de Vienne ou MAK, 5 Stubenring, Vienne, Autriche.

Musée de la Sagrada Familia

La Sagrada Familia c’est bien sûr cette extraordinaire église de Barcelone toujours en construction dont la silhouette est bien connue par les touristes du monde entier. Mais ceux qui voudraient mieux comprendre le cheminement de Gaudi, le chantre catalan de l’Art nouveau même s’il n’est pas le seul architecte moderniste de la ville, visiteront sur les lieux le musée de la Sagrada Familia. Là, dessins, maquettes, atelier de taille de taille vous permettront de suivre la logique constructive de ce bâtiment. Des photos anciennes montrent aussi son évolution au fil du temps.

La Sagrada Familia à Barcelone.

La Sagrada Familia à Barcelone.

Musée de la Sagrada Familia, 1 Calle Mallorca, Barcelona, Espagne.

 Vous aimerez aussi :

Mes six joailliers favoris

Riga, ville multiple et vivifiante

Palerme, patrimoine à la dérive

Berlin, mon coup de cœur pour les Hackesche Höfe

Amsterdam, entre Art nouveau et Art déco

Prague, mes trois salons de thé préférés

Munich, entre fleuve et parcs

Glasgow School of Art avant l’incendie

Budapest 100, à la découverte du patrimoine privé

Budapest et l’Art nouveau

Rome Style Liberty

Barcelone, quatre joyaux du modernisme rouverts

Réouverture de la Casa Lleo Morera à Barcelone

Bel Etage, les merveilles de la Sécession viennoise

Publicités

2 réflexions au sujet de « Mes neuf musées Art nouveau »

    • Bien sûr ! J’ai vraiment honte car Nancy est le centre de l’Art nouveau en France et je me promets toujours d’y aller. Mais la voyageuse que je suis a tendance à aller explorer au-delà des frontières et de se réserver la France pour plus tard…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s