Agnes Smetana, la poésie du verre

Le verre transfiguré par Agnes Smetana

Le verre peut être magique. Lorsqu’il est travaillé par Agnes Smetana, il prend une dimension artistique et poétique teintée de mystère. Me promenant à Budapest, j’étais tombée en arrêt devant un vase présentée dans une galerie d’art. Attirée irrésistiblement par cette création, j’ai voulu connaître le nom de l’artiste et je me suis lancée dans une quête effrénée pour entrer en contact avec cette artiste et pouvoir la rencontrer.

ensemble vase Agnes Smetana Hongrie Hungary

Ensemble de vases d’Agnes Smetana.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

C’est à Szentendre, en Hongrie près de Budapest, où elle vit et où elle est née que j’ai enfin pu faire la connaissance d’Agnes Smetana. Elle réside à proximité de la rivière Bukkos, à l’écart du grand passage de touristes. Pour nous recevoir, Agnes Smetana avait eu la gentillesse de préparer un gâteau alors qu’elle partait en voyage le lendemain. Pas très grande, le regard pétillant sous sa frange qui complète une coupe au carré, Agnes Smetana laisse voir la petite fille qu’elle a été. Elle se livre avec entrain au jeu des questions réponses, prend parfois les devants et va jusqu’à inverser les rôles en interrogeant ses interlocuteurs, s’amusant à les pousser gentiment dans leurs retranchements.

Agnès Smetana statue Hongrie

Agnes Smetana derrière la statue la représentant offerte par un artiste.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Le tout dans une joyeuse ambiance, les questions fusant en français, en anglais, en hongrois avec l’aide de son assistant Andras Schmidt et d’un ami français installé en Hongrie. Cette artiste à l’esprit vif, curieux a beaucoup d’humour. Elle reste émerveillée par la vie, la nature, est attachée à des valeurs simples. L’espoir est l’un des moteurs de sa vie.

Agnes Smetana laisse transparaître la fraîcheur, la poésie et cette grande sensibilité qui me plaisent tant dans ses créations. Evidemment, il y a en plus son talent et sa maîtrise technique qui lui permettent de magnifiquement traduire ce qu’elle ressent dans le verre en fusion.

Agnès Smetana anges Hongrie Hungary

Agnes Smetana avec des anges de sa nouvelle collection.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

La magie d’Agnes Smetana

Ses vases, puisqu’il s’agit dans la plupart du temps de vases, aux formes libres montrent une matière délicatement colorée dans la masse dans des tons plus ou moins intenses mais toujours avec des dégradés ou des mouchetés qui les font vibrer.

vase Agnes Smetana Hongrie Hungary

Vase d’Agnes Smetana.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Tiges ou lianes viennent parfois les entourer. Et ils sont ornés de fleurs ou de fruits. Enfin pour terminer, Agnes Smetana vaporise une très fine couche de métal sur la pièce qui lui donne des reflets brillants et la rend irisée.

vase Agnes Smetana Hongrie Hungary

Vase d’Agnes Smetana.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

vase Agnes Smetana Hongrie Hungary

Vase d’Agnes Smetana.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Chacun de ses vases est une ode à la nature, un hommage à sa poésie. Agnes Smetana nous laisse voir avec ses créations un petit bout de son monde enchanté, baigné de lumière où règne la beauté fragile de l’univers qu’elle transcende par la magie du verre.

vase Agnes Smetana Hongrie Hungary

Vase d’Agnes Smetana.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Petite fille, Agnes Smetana se destinait à la médecine, mais l’un de ses professeurs a décelé son potentiel artistique. Et elle a commencé à étudier l’art et les arts décoratifs à Budapest partir de 14 ans.

vase Agnes Smetana Hongrie Hungary

Vase d’Agnes Smetana.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Elle ne connaissait rien au verre mais savait qu’elle dessinait bien. En définitive, en 1979 elle décroche un diplôme de designer du verre.

collection personnelle Agnes Smetana Hongrie Hungary

Collection personnelle d’Agnes Smetana.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Mais elle a voulu aller plus loin en devenant une artiste verrière capable de travailler le verre, de le transformer dans un four, de transposer ce que son imagination lui dicte. C’est en 1985 qu’elle a terminé son cursus.

Szentendre, le port d’attache d’Agnes Smetana

Agnes Smetana n’a pas toujours vécu à Szentendre. Quand elle était à Budapest, elle habitait dans un petit appartement au rez-de-chaussée d’un immeuble construit autour d’une cour. Le logement était tellement sombre qu’aucune plante ne pouvait survivre, au grand regret d’Agnes Smetana et c’est ainsi qu’ont été créés ses premiers vases fleurs en forme de corolles pour remplacer la végétation qu’elle aime tant et dont elle était privée.

créations sculpture Agnes Smetana Hongrie Hungary

L’univers d’Agnes Smetana avec sa sculpture et, au deuxième plan, ses premières créations.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

C’est aussi à Budapest qu’elle avait constitué sa première collection d’anges qui ont disparu à l’occasion d’un cambriolage. Désespérée, elle est sortie le soir promener son chien et a trouvé un ange abandonné dans la rue. Il était un peu abîmé mais qu’importe, c’était un signe du destin. Quand elle est revenue à Szentendre, elle l’a ramené. Le soleil et la neige ne l’ont pas épargné. Quand il a été trop détérioré, elle l’a fait refaire. C’est donc lui qui, en sentinelle, nous tout d’abord accueillis.

Agnes Smetana ange gardien Hongrie Hungary

L’ange gardien d’Agnes Smetana.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Dans le ce lieu protégé, elle prend des notes fait des croquis car ce n’est pas là qu’elle a son four. Deux fois par an, au printemps et à l’automne, elle se rend à Bardudvarnok, à 200 km de Budapest. Ce village très préservé est devenu un haut lieu de l’art du verre. Elle s’adonne à sa passion et laisse s’exprimer son inspiration avec un certain recueillement à Bardudvarnok où tout est fait pour que les artistes puissent donner libre cours à leur créativité, loin de l’agitation des grandes villes.

nouvelle technique Agnes Smetana Hongrie Hungary

Essai d’une nouvelle technique par Agnes Smetana.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Et si Agnes Smetana a gagné de nombreuses récompenses, elle ne s’en contente pas. Elle cherche toujours à créer un objet qui « chante », selon son expression. Loin des futilités et au plus près de l’essentiel, elle a préféré se consacrer à ses amis alors que Robert Redford en tournage à Budapest était tombé sous le charme de ses créations installées dans son chambre du Hilton et voulait la rencontrer. Cela dit sans aucune affectation ni forfanterie. Beauté, simplicité et authenticité dirigent la vie et la création d’Agnes Smetana. Ce fut un privilège de la rencontrer.

Vous aimerez aussi :

Budapest et ses alentours, de Szentendre à Godollo

Budapest, rêve de pierre

Budapest, l’enchantement 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s