Joseph Hiriart, un architecte lié au Pays Basque

S’il est diplômé de l’Ecole nationale des Beaux-Arts en 1922, Joseph Hiriart est né en 1888 à Bayonne et a construit de remarquables villas au Pays Basque. Mal connu malgré des réalisations qui ne passent pas inaperçues, cet architecte vient de faire l’objet d’un livre écrit par Valérie Lannes qui lui rend justice et retrace sa carrière. S’il s’est intéressé au néo-basque, il a conçu des villas fortement marquées par les tendances de l’Art déco. Très souvent blanches, de proportions majestueuses, elles jouent avec les lignes géométriques, se rapprochant du cubisme. Joseph Hiriart se plie aux accidents des terrains sur lesquels il construit et met à profit les différences de niveaux pour donner plus de force et d’originalité à ses créations. La lumière est aussi un élément avec lequel il sait travailler. Les somptueux vitraux de Jacques Gruber, dans la plupart du temps, participent à la mise en lumière des villas tout en constituant un apport décoratif marquant. L’usage des vitraux renvoie aussi au fait que Joseph Hiriart était un architecte catholique qui parsemait certaines de ces constructions de symboles religieux. Ses liens avec le Pays Basque ne doivent pas faire oublier que Joseph Hiriart a construit ailleurs en France et à l’étranger. On lui doit notamment le pavillon très remarqué des Galeries Lafayette à l’Exposition universelle de 1925 ou l’immeuble des établissements Schwich et Baizeau à Tunis.

Joseph Hiriart, architecte de la lumière par Valérie Lannes, Editions Atlantica.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s