Julia Morgan, AIA Gold Medal

Architecte californienne, Julia Morgan (1872-1957) a eu une carrière peu commune pour une femme à cette époque. L’American Institute of Architects vient de lui décerner le prestigieux AIA Gold Medal. D’abord étudiante à l’University of California Berkeley en ingénierie civile, Julia Morgan se rend ensuite à Paris pour y suivre les cours de l’Ecole des beaux-arts où elle n’est acceptée qu’à sa troisième tentative. Femme et étrangère, elle cumulait les handicaps. Elle est d’ailleurs la première femme à y être admise. Diplômée, elle revient à Berkeley et eut une carrière très active puisqu’on lui doit plus de 700 bâtiment : des maisons, des églises, des hôtels, des châteaux, des centres commerciaux, des musées. Ayant recours aussi bien au béton qu’au sequoia, Julia Morgan mise sur la décoration des matériaux et joue avec les styles historiques : Tudor, géorgien, roman, colonila hispanique, islamique. Son vocabulaire architectural est très varié. Parmi ses réalisations les plus emblématiques : le Hearst Castle à San Simeon en Californie, bâtisse époustouflante de 165 pièces sur 250.000 hectares de Randolph Hearst, construit de 1919 à 1947, le très chic Hôtel Fairmont à San Francisco ou le Berkeley Women’s City Club transformé depuis en hôtel. Cette récompense, le AIA Gold Metal ,est l’occasion de découvrir ou de redécouvrir Julia Morgan, une femme au parcours exceptionnel, dont les créations disséminées en Californie constituent un parcours  de choix pour des visiteurs amateurs d’architecture.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s