Madrid, ville de lumière et de culture

En position centrale de la péninsule ibérique, Madrid occupe naturellement la place d’une capitale qui rayonne sur toute l’Espagne. C’est bien la capitale de la culture espagnole avec ses riches musées et son histoire. Et ce n’est pas très connu mais on peut voir de beaux bâtiments modernistes à Madrid.

plaza mayor madrid casa de la panaderia

La Plaza Mayor de Madrid avec la Casa de la Panaderia et ses deux tours.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Les incontournables de Madrid

Grande ville certes, majestueuse avec ses belles avenues, Madrid sait aussi se montrer plus populaire et bon enfant. Le tout dans un périmètre assez restreint.

folklore à Madrid

Un peu de folklore pour les touristes qui viennent à Madrid.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Le Prado bien évidemment, un musée de niveau international qui attire à juste titre un grand nombre de visiteurs. Ce musée qui fêtera son bicentenaire en 2019 renferme des merveilles dont de Vélasquez, du Greco ou de Goya pour les Espagnols ou de Bosch dont le stupéfiant triptyque « Le jardin des délices » souvent pris d’assaut.

Le musée Thyssen-Bornemisza dispose d’une collection époustouflante de peintures de grands maîtres du 13e au 20e siècle.

La Fondation musée national Reina Sofia installé dans l’ancien hôpital général de Madrid se consacre à l’art contemporain jusqu’en 1982. Son chef d’œuvre, Guernica par Picasso dont on peut voir d’autres œuvres et celles de Dali, Miro ou Juan Gris pour cette génération de peintres espagnols. Le grand jardin intérieur, caractéristique des hôpitaux d’une certaine époque, constitue une étape très agréable pour se ressourcer avant de repartir.

fondation Reina Sofia Madrid

Dans le jardin intérieur de la Fondacion Reina Sofia à Madrid.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Le Parc du Retiro est immense : 118 hectares. Ce vaste poumon vert a été créé au 17e siècle.

palais de cristal madrid

Le Palais de Cristal.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Pour éviter de se perdre, on peut prendre comme points de repères, l’étang, le Palais Vélasquez ou le Palais de cristal, une construction en fer forgé et verre très aérienne, ressemblant à une gigantesque serre.

palais de Velasquez madrid

Le Palais de Velasquez.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

étang parc du Retiro

L’étang du parc du Retiro.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

La Plaza Mayor, l’un des hauts lieux de Madrid. Cette place majestueuse a été créée sur ordre du roi Philippe II au 17e siècle dont on peut voir la statue en bronze sur place. Derrière ses arcades, s’abritent boutiques et cafés dont les terrasses débordent. Détruite par un incendie en 1790, elle a été reconstruite sur le modèle de la Casa de la Panaderia (boulangerie principale de Madrid) qui échappa aux flammes, ce qui lui donne cette régularité et cette harmonie. A noter que la Casa de la Panaderia entourée par ses deux tours pointues et dont la façade est décorée de fresques abrite l’Office du tourisme de Madrid.

façades régulières plaza mayor Madrid

Façades régulières de la Plaza Mayor de Madrid.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Le Monastère de las Descalzas reales, bâtiment Renaissance est l’ancien palais de Charles Quint. Il devint ensuite un monastère où venaient s’installer les dames de la noblesse recluse qui y ont amené quelques trésors. Les photos sont interdites. On ne peut y pénétrer que dans le cadre de visites guidées et par petits groupes. Il est donc nécessaire de prendre ses précautions pour être sûr de pouvoir y avoir accès.

descalzas reales madrid

Las Descalzas Reales à Madrid.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Le Palais Royal tel qu’on le voir actuellement a été reconstruit à partir de 1738 et ses plans s’inspirent de ceux de Bernini pour le Louvre. En tout 3 000 pièces, un très bel ensemble architectural et une façon de se familiariser avec l’histoire de l’Espagne.

palais royal à madrid

Le Palais Royal à Madrid.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

La Cathédrale de la Almudena se trouve tout près du Palais royal. Elle a connu plusieurs coup d’arrêt dans sa construction, puisque la première pierre a été posée en 1883 et qu’elle a été considérée comme terminée en 1993.

cathédrale de Madrid

La cathédrale de Madrid.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Durant un siècle, les plans et les orientations esthétiques ont changé.

cathédrale madrid intérieur lumineux

Une cathédrale à l’intérieur lumineux.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Le jeu des couleurs à l’intérieur est très réussi.

explosion de couleurs sur le plafond cathédrale

Explosion de couleurs sur le plafond de la Cathédrale de la Almudena.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

gare d'Atocha Madrid

La Gare d’Atocha à Madrid.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Au détour des rues

Mais Madrid est une ville qui invite aux promenades et aux flâneries.

puerta del sol ours arbousier emblème de madrid

Sur la Puerta del Sol, l’ours et son arbrousier, emblème de Madrid.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Et il faut être attentif. Il existe un circuit jalonné dont je n’avais pas entendu parler et qui est pourtant très instructif.

plaque devant chez Botin

Plaque devant chez Botin.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

En regardant au sol, j’ai découvert des plaques en bronze insérée dans la chaussée devant les boutiques et les restaurants de plus de 100 ans.

librairie sans gines madrid 1650

Plaque devant la Librairie San Gines, 1650.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

pharmacie de la Reina madre madrid 1578

Plaque devant la pharmacie de la Reina Madre, 1578.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

plaque farmacia del leon 1700

Plaque devant la Farmacia del Leon, 1700.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

plaque rey de los vinos madrid

Plaque devant El Anciano Rey de los Vinos, 1909.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Ils portent le nom de l’établissement et la date de sa création. Un joli itinéraire le nez au sol pour traquer les établissements traditionnels de la ville, principalement dans les rues anciennes autour de la Plaza Mayor. Une initiative qui montre que Madrid est sensible à l’artisanat et à son histoire, ce qui n’est pas si fréquent. Autre approche, lever le nez pour regarder les plaques en céramique qui portent le nom des rues. Les illustrations sont raffinées.

céramique san gines madrid

Céramique de la Plazuela de San Gines à Madrid.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

angle calderon de la barca madrid

A l’angle de la calle Calderon de la Barca et de la calle Mayor.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

calle del prado madrid

Calle del Prado à Madrid.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

plaza del callao Madrid

Plaza del Callao à Madrid.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

calle del Leon madrid

Calle del Leon à Madrid.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

plaza de Isabel II madrid

Plaza de Isabel II à Madrid.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Enfin, même en passant rapidement dans les rues de Madrid, j’ai rencontré les statues de Calderon de la Barca et de Garcia Lorca et j’ai vu les immeubles où ont vécu Cervantès et Lope de Vega.

statue federico garcia lorca madrid

Statue de Federico Garcia Lorca à Madrid.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

statue de Calderon de la Barca à Madrid

Statue de Calderon de la Barca à Madrid.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Maison de lope de vega à madrid

Maison de Lope de Vega à Madrid.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

immeuble où vécut cervantes madrid

Immeuble où vécut Cervantes à Madrid.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Des grands noms de la littérature espagnole et j’ai dû en rater beaucoup, malheureusement.

De belles adresses traditionnelles

Voici quelques établissements à visiter, boutiques ou restaurants. J’ai montré plus haut, les plaques qui signalent leur longue présence à Madrid.

casa de Diego

Casa de Diego, une boutique célèbre pour ses éventails.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

intérieur casa de Diego Madrid

Intérieur de la Casa de Diego à Madrid.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

assortiment d'éventail casa de diego madrid

Assortiment d’éventails de la Casa de Diego.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

casa de diego parapluies cannes madrid

Célèbre pour ses éventails et ses peignes, la Casa de Diego vend aussi parapluies et cannes.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

La Casa de Diego existe depuis 1858.

cornes et espadrilles casa Hernanz madrid

Cordes et espadrilles, la Casa Hernanz en connaît un rayon.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Fabrication traditionnellement espagnole, les espadrilles ont une adresse à Madrid : Hernanz.

antigua farmacia de la reina madre madrid

La Antigua Farmacia de la Reina Madre, au 59 calle Mayor à Madrid, existe depuis 1578 !
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

kinze cuchilleros madrid raser

Depuis, 1900 on peut se faire coiffer et raser au 15 rue de Cuchilleros à Madrid.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

El Madrono Madrid

El Madrono, un café avec une jolie devanture, 10 calle Latoneros à Madrid.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

anciano rey de los vinos madrid

El Anciano Rey de los Vinos est installé depuis 1909 à Madrid.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

restaurant botin madrid

Le restaurant Botin qui n’a jamais cessé de fonctionner depuis 1725. 
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Le livre des records Guinness présente le restaurant Botin comme le plus vieux restaurant du monde !

pharmacie del leon madrid

La Farmacia del Leon, une appellation revendiquée avec son lion en façade, 13 rue del Leon.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

 

 

 

 

 

 

 

La

chocolateria sans gines madrid

La Chocolateria San Gines, un haut lieu de Madrid pour les amateurs de chocolat chaud et churros.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

La Chocolateria San Gines est une véritable institution. Créée en 1894, elle inspiré l’écrivain Ramon Valle Inclan pour pour son roman Luces de Bohemia (1920).

villa rosa madrid Flamenco

La Villa Rosa, haut lieu du flamenco à Madrid, Plaza Santa Ana.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

 

céramiques villa rosa

Céramiques décorant la salle de la Villa Rosa.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

entrée villa rosa Madrid

Entrée de la Villa Rosa à Madrid.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

 

 

 

 

panneau intérieur Villa Rosa

Grand panneau intérieur de la Villa Rosa.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Depuis 1911, la Villa Rosa attire les amateurs de Flamenco. Hemingway et Ava Gardner l’ont fréquentée. A l’extérieur, les murs sont recouverts de céramiques évoquant différentes villes d’Espagne.

Par ailleurs, les marchés ne manquent pas. J’ai testé le marché San Anton. Un plaisir pour les yeux, un régal pour les papilles. Les stands de tapas sont tous plus appétissants les uns que les autres. Il ne reste qu’à faire une sélection et à s’installer pour déguster. Ce marché qui a plus de cent ans et qui a été rénové récemment se bat pour défendre les saveurs traditionnels de l’Espagne.

entrée marché san anton madrid

L’une des entrée du marché San Anton.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

brochettes appétissantes

De petites brochettes bien appétissantes au Marché San Anton.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

tapas sans anton madrid

Quelques tapas toutes fraîches au Marché San Anton.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

jambon belota madrid san anton

Les jambons espagnols, comme le belota, célèbres pour leur qualité.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

compositions madrid san anton

Enfilades de compositions prêtes à manger.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Ma rencontre avec el Raton Pérez

Si je n’ai jamais rencontré la petite souris trop habile pour prendre mes dents de lait et me laisser une jolie pièce sans me réveiller, j’ai pu faire la connaissance du Raton Pérez à Madrid.

statuette du raton perez

Statuette du Raton Perez.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Cette charmante petite bête très chic qui porte crânement un chapeau de paille, des lunettes dorées et possède un portefeuille en cuir rouge a sa maison musée à Madrid. La famille Pérez vit dans une grosse boîte de gâteaux Huntley dans la cave du confiseur Prast, une référence pour les gourmets, au 8 rue Arenal à Madrid. Le personnage a été créé pour le roi Alfonse XIII, au moment où il perdait ses dents de lait. L’auteur du conte s’appelle Luis Coloma dont le parcours fut assez étonnant.

raton perez

Chapeau de paille, lunettes, portefeuille rouge, voici le Raton Perez avec tous ses attributs.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Né en 1851 à Jerez de la Frontera et élève de l’école navale, ce jeune homme intéressé par la littérature et le droit se blessa avec une arme à feu. A la suite de cet accident, il se fit jésuite et devint conseiller spirituel de la Couronne et écrivain, membre de l’Académie royale.

plaque à la gloire du raton perez madrid

Plaque à la gloire du Raton Perez.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Le conte sort en 1902, il est traduit en anglais en 1915 sous le titre de Perez the mouse et en japonais en 1953 sous le nom de Koroma Simpu. Le manuscrit original est conservé à la bibliothèque du Palais royal.

Madrid, une architecture variée et un urbanisme élégant

Déambuler à Madrid, c’est l’opportunité de découvrir de magnifiques immeubles, de belles avenues, des places célèbres et des jardins car le parc du Retiro n’est pas le seul poumon vert de la ville.

place cibeles madrid

La célèbre place Cibeles de Madrid avec la sculpture de la déesse et des lions.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

L’immeuble de la Telefonica, devenue une fondation culturelle, construit dans l’esprit d’un gratte-ciel de Manhattan et achevé en 1928 tranche sur le paysage.

la telefonica madrid

L’immeuble de la Telefonica s’étire vers le ciel.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

mairie de Madrid

La Mairie de Madrid.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

intérieur de la mairie de Madrid

L’intérieur de la Mairie de Madrid.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

La Mairie de Madrid ou Palais de Cibeles qui accueille aussi un centre culturel est un monument à la blancheur éblouissante en pierre, en verre et métal qui fut inauguré en 1919 après douze ans de travaux.

quartier général armée Madrid

L’une des portes du quartier général de l’Armée à Madrid.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

fourmis à madrid Ovide Elena Pinedo

Inspirées des Métamorphoses d’Ovide, ces fourmis qui envahissent la façade de l’Hôtel Vinci Soho, à Madrid, sont l’oeuvre d’Elena Pinedo. En tout, on peut compter 18 fourmis de 60 centimètres en fibre de verre.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

chambre des députés à Madrid

La Chambre des Députés à Madrid.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

madrid et ses belles avenues

Madrid et ses belles avenues.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

théâtre calderon madrid

Le Théâtre Calderon était pris d’assaut, quand je suis passée, par une gigantesque araignée.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

faste d'un ancien cinéma pour zara à madrid

Le faste d’un ancien cinéma pour un magasin Zara à Madrid.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

reflets de miroir

Reflets de miroir dans ce magasin Zara à Madrid.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

hostal Macarena madrid

Le soleil et l’ombre jouent avec les reliefs et les couleurs de l’Hostal la Macarena à Madrid.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

façade ouvertures madrid

Une façade aux nombreuses ouvertures bien encadrées.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

assemblage de briques

Beau travail d’assemblage de briques.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

élégance rythme vertical madrid

De l’élégance dans le rythme vertical de cet immeuble de Madrid.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

tableaux en céramique

Des tableaux en céramique.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

verdure étage madrid

De la verdure dans les étages à Madrid.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Madrid Art nouveau

La diversité de Madrid permet à cette ville de pouvoir montrer un bel échantillonnage de bâtiments modernistes, comme on dit en Espagne, ou Art nouveau si l’on se réfère au vocabulaire français. J’avais beaucoup de « classiques » à revoir, comme le Prado, et je n’ai pas pu me consacrer à un repérage systématique de ce courant architectural. Mais j’ai admiré quelques beaux exemples et je compte revenir pour explorer Madrid sous cet angle qui m’est cher.

visages féminins madrid

Des visages féminins peuplent cette façade de grand immeuble à Madrid dans l’esprit Art nouveau.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

un petit air art nouveau

Un petit air Art nouveau pour cette porte massive surmontée de fenêtres soulignées de carreaux verts.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

près du marché sans miguel moderniste madrid

Près du Marché Sans Miguel, un immeuble aux décors modernistes.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

porte moderniste Madrid

Place Santa Ana, une porte moderniste dont la ferronnerie est une véritable oeuvre d’art.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Le Palais Longoria, actuellement le siège de la SGAE, est à mon avis l’une des bâtiments modernistes les plus représentatifs de Madrid.

palais Longoria façades madrid

Les façades du Palais Longoria s’affichent sur deux rues.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Il a été construit par José Grases Riera pour le banquier Javier Gonzalez Longoria qui désirait y installer ses bureaux et son habitation. Mais dès 1912, son nouveau propriétaire le dentiste Florestan Aguilar confie à Francisco Garcia Nava le soin de le transformer.

plafond entrée palais longoria madrid

Plafond de l’entrée du Palais Longoria à Madrid.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Cette immeuble d’angle avec sa tour est marqué par l’exubérance des décors extérieurs avec une abondance de végétation de visages féminins.

escalier palais longoria Madrid

Escalier du Palais Longoria.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Les ferronneries sont aussi très travaillées.

palais longoria vitraux

Détail de la rampe de l’escalier du Palais Longoria avec des fleurs en vitraux.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

détail fleur rampe escalier palais longoria madrid

Détail des fleurs de la rampe d’escalier.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

J’ai eu l’autorisation d’y pénétrer. L’intérieur est aussi très riche avec un magnifique escalier dont le garde-corps est garni de vitraux.

galerie extérieure soutenue par un palmier

Galerie extérieure du Palais Longoria soutenue par un palmier.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Les détails raffinés se multiplient.

tourelle appuyée sur un palmier

Tourelle du jardin appuyée sur un palmier.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

La galerie extérieure qui donne sur le jardin est soutenue par un palmier sculpté dans la pierre (4 rue Fernando VI, 61 rue Pelayo).

En face du Retiro, l’immeuble d’appartements (36 rue Alfonso XII, 38 rue Alberto Bosch) occupe tout un pâté de maison.

immeuble moderniste face au retiro

Immeuble moderniste de Francisco Garcia Nava face au parc du Retiro.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

En fait, il y aurait deux immeubles accolés.

fenêtre couronnée de verdure

Une fenêtre couronnée de verdure.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Les structures sont assez sobres, il faut prêter attention pour voir les détails végétaux et floraux ainsi que les épis de maïs au-dessus des portes

pote au Retiro

Grande porte face au parc du Retiro.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

. C’est encore Francisco Garcia Nava qui en est l’architecte et qui a fait appel au vitrailliste Mauméjan.

détail épis de maïs madrid

Détail des épis de maïs au-dessus de la porte.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Ces vitraux ne sont pas visibles de l’extérieur.

Les anciens grands magasins Simeon transformés en Hôtel se caractérisent par une certaine sobriété et un mélange de styles.

phare madrid

Le phare est l’élément marquant des anciens grands magasins Simeon,  Plaza Santa Ana.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Construits en béton armé et structures métalliques (14 place Santa Ana) par Jesus Carrasco-Munoz Encina, il est doté d’un « phare » qui devait être utilisé à des fins commerciales. Quelles que soient ses influences, le bâtiment reste franchement original.

Mon hôtel à Madrid

J’aurais difficilement pu trouver un hôtel qui corresponde mieux à mon cahier des charges que le 4* Catalonia Las Cortes.

hôtel catolonia las cortes

Salon à l’un des étages de l’Hôtel Catalonia Las Cortes.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Dans un ancien petit palais du 18e siècle, cet hôtel qui a conservé quelques éléments d’autrefois comme sa cage d’escalier ou le petit salon-entrée avec sa porte ancienne a été rénové et réaménagé avec soin.

cage d'escalier catalonia las cortes

Cage d’escalier de l’Hôtel Catalonia Cortes.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

On est y est bien tout simplement.

salon hôtel Catalonia las cortes madrid

Salon ancien conservé à l’Hôtel Catalonia Las Cortes.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

porte hôtel catalonia las cortes

Un morceau d’histoire avec cette grosse porte de l’ancien palais dans lequel a été aménagé l‘Hôtel Catalonia Las Cortes.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Le personnel est présent mais pas intrusif.

chambre hôtel Catalonia las cortes madrid

Notre chambre à l’Hôtel Catalonia Las Cortes à Madrid.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Les chambres sont cossues parfaitement pensées et la salle de bains est magnifiques toute en marbre vert avec une baignoire mais une très grande cabine de douche bâtie en marbre.

salle de bains catalonia las cortes madrid

Marbre vert pour notre salle de bains spacieuse et confortable à l’Hôtel Catalonia las Cortes.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Enfin une cabine de douche conçue de façon à ce qu’on puisse se doucher longtemps sans que la salle de bains soit inondée. Un plaisir !

Petit déjeuner très bien achalandé et chocolat et churros à volonté. Mon petit plaisir qui se fait de plus en plus rare en Espagne. Enfin, à partir de 13 heures jusqu’à tard dans la nuit, l’hôtel offre un buffet gratuit à ses clients.

petits plats à disposition des clients catalonia cortes madrid

Petits plats à disposition des clients de l’Hôtel Catalonia las Cortes.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Du jamais vu ! Petits sandwichs, tortilla, toasts, verrines ou consommé mais aussi salades de pâtes ou salades vertes, gâteaux et smoothies dans des bocaux. Evidemment boisson à volonté servie par le barman si le choix porte sur autre chose que du thé, du café ou des sodas mis à disposition.

salades en bocaux hôtel catalonia las cortes Madrid

Clin d’oeil dans la présentation des salades et desserts en bocaux à l’Hôtel Catalonia las Cortes.
Photo City Breaks AAA+, Claude Mandraut.

Et l’emplacement de l’hôtel est idéal, dans une rue calme, tout près de l’agréable place Santa Ana et de ses cafés. Sa situation permet de se rendre en quelques minutes à la Plaza Mayor, au Prado, à la Fondation Thyssen ou Reina Sofia et de visiter une bonne partie de la ville à pied. La gare d’Atocha est aussi très facilement accessible. Un hôtel que je recommande vivement.

Aller à Madrid

Fidèle à mes habitudes, depuis Bordeaux, j’ai pris un vol assuré par Volotea. Rien à redire. Tout s’est très bien passé.

Pour préparer son arrivée à Madrid

Afin de pouvoir choisir les parcours et les visites qui conviennent le mieux à vos recherches allez faire un tour sur le site de l’Office du Tourisme de Madrid qui m’a aidée pour me faire découvrir des aspects connus et moins connus de Madrid. L’Office du Tourisme d’Espagne est aussi une bonne source.

A lire

Pour ceux qui voudraient approfondir leurs connaissances sur le Modernisme à Madrid, Madrid modernista : guia de arquitectura par Oscar da Rocha Aranda et Ricardo Munoz Fajardo, Insituto de Estudios Madrilenos est la référence. L’ouvrage contient des itinéraires, des photos, des descriptions précises.

Que mes amis espagnols me pardonnent mais j’ai choisi le parti de ne pas mettre les accents et les tildes dans mon texte sur les noms.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Madrid, ville de lumière et de culture »

    • Merci pour ce commentaire. J’essaie de présenter les grands classiques d’une ville dans mes reportages mais ce que j’aime, c’est apporter ma petite touche personnelle, en attirant l’attention sur des détails, des lieux moins connus ou qui font partie de mes petites manies personnelles comme l’architecture Art nouveau ou Art déco.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s