Quand Bordeaux était encore un port

Bordeaux, du XIXème siècle au début du XXème siècle, était connu en tant que port très actif que fait revivre le musée d’Aquitaine.

Le port de Bordeaux au soleil couchant, Pierre-Louis Cazaubon, 1921, collection musée d'Aquitaine. Crédit photo musée d'Aquitaine.

Le port de Bordeaux au soleil couchant, Pierre-Louis Cazaubon, 1921, collection musée d’Aquitaine.
Crédit photo musée d’Aquitaine.

Ce port était implanté au cœur de Bordeaux, ce qui n’est plus le cas. A cette époque, les quais de Bordeaux sont aménagés, hangars et entrepôts viennent compléter les installations. Les échanges avec le reste du monde -les Antilles, le Sénégal, l’Extrême-Orient, le Pacifique-sont intenses. Le sucre, l’arachide et le rhum rentrent par Bordeaux. Des sécheries de morues sont créés à Bègles, tout près de Bordeaux. Bordeaux est aussi une escale pour les paquebots transatlantiques. Bordeaux s’enrichit grâce à son port qui assure aussi sa notoriété. De grandes expositions maritimes, universelles ou coloniales sont organisées à Bordeaux. Le musée d’Aquitaine fait revivre cette époque de prospérité du port avec l’ouverture de nouvelles salles permanentes « Bordeaux port(e) du monde 1800-1939″.

Musée d’Aquitaine, 20 cours Pasteur, 33000 Bordeaux, http://www.musee-aquitaine-bordeaux.fr

Publicités

Une réflexion au sujet de « Quand Bordeaux était encore un port »

  1. Ping : Quand Bordeaux était encore un port | Mu...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s