Découvertes urbaines

Prague Art nouveau et grands classiques

On n’épuise pas le plaisir de visiter Prague. Lors de mon troisième passage dans la capitale tchèque, j’ai revu des lieux et des bâtiments qui me plaisent tant comme la Maison municipale mais j’ai élargi mon champ d’action Art nouveau et approfondi mes connaissances.

Prague, Koruna, dôme, Venceslas

Dôme monumental qui a donné son nom de Koruna à cet immeuble emblématique Art nouveau de Prague, à l’angle de la rue Na Prikope et de la place Venceslas.
Photo : City Breaks AAA+, Claude Mandraut

L’ancien Hôtel de Ville de Prague

Paradoxalement, je n’avais jamais visité l’ancien Hôtel de ville de Prague. Trop évident sans doute. Et cette foule plantée devant l’Horloge Astronomique m’avait rebutée. Il fallait combler cette lacune. LOffice du tourisme de Prague m’en a donné l’occasion en m’offrant très aimablement la visite de ce bâtiment incontournable de Prague.

Prague, Vieille Ville, Hôtel de Ville, église du Tyn

Au coeur de la Vieille Ville de Prague, l’ancien Hôtel de Ville à gauche et l’église Notre-Dame-de Tyn au fond.
Photo : City Breaks AAA+, Claude Mandraut

Et évidemment, ce bâtiment dont l’histoire remonte à 1338 mérite d’être visité pour contempler les différentes salles et parties qui le composent et comprendre l’histoire de Prague. Constitué d’un ensemble de constructions, il a été endommagé au cours de la Deuxième Guerre mondiale.

Prague, chapelle, Hôtel de Ville

Chapelle de l’ancien Hôtel de Ville de Prague.
Photo : City Breaks AAA+, Claude Mandraut

Une partie a dû être rasée compte tenu de l’importance des dégâts. Ne reste plus à l’heure actuelle que l’aile sud composée de cinq édifices historiques. Consacrée en 1381, la chapelle de la Vierge Marie avec son portail gothique est dotée de nouveaux vitraux installés en 1975, ceux d’origine ayant explosé pendant la guerre. C’est dans son enceinte qu’on peut apercevoir les mécanismes de la célèbre horloge astronomique et voir de plus près les apôtres qui défilent lorsque sonnent les heures.

Prague, apôtres, horloge astronomique

Vus de l’intérieur, les statues des apôtres de l’Horloge Astronomique de Prague.
Photo : City Breaks AAA+, Claude Mandraut

Ces sculptures ont été refaites à l’identique en 1945.

Prague, ancienne salle du conseil

Ancienne salle du conseil.
Photo : City Breaks AAA+, Claude Mandraut

Un horloger vient toutes les semaines pour régler l’horloge et il pénètre dans la tour par la petite porte noire, en bas de la tour. Etonnante, l’ancienne salle du conseil avec ses caissons décorés et ses chaînes dorées est ornée de blasons des anciennes corporations des artisans est restée telle qu’elle était au 15e siècle.

Prague, salle de réunion, ancien hôtel de ville

Salle de réunion de l’ancien Hôtel de Ville de Prague.
Photo : City Breaks AAA+, Claude Mandraut

Le décor de la vaste salle de réunion a été refait en 1910 par Josef Chochol, l’un des architectes qui s’est illustré dans le rondo-cubisme, un style propre à Prague et que j’avais découvert lors de ma visite précédente. Josef Chochol a apporté une touche de sobriété élégante avec des frises aux motifs géométriques en relief rehaussés d’or. L’artiste tchèque Mikolas Ales (1852-1913) a habillé le vestibule principal du sol au plafond de fresques en mosaïques dans un style Art nouveau flamboyant retraçant l’histoire de sa patrie. Cette composition riche de sens et exécutée avec brio de 1904 à 1936, selon les cartons de Mikolas Ales, a évité la destruction de justesse durant la Seconde guerre mondiale. Elle a été recouverte d’un enduit blanc par les Nazis qui n’appréciaient pas les messages patriotiques de cette œuvre.

Prague, mosaïque, Hôtel de ville

Mosaïques du vestibule de l’ancien Hôtel de Ville de Prague.
Photo : City Breaks AAA+, Claude Mandraut

Autre curiosité de l’Hôtel de ville, ses souterrains. En fait, ces caves qui ont aussi servi d’abri aux résistants tchèques n’étaient pas enterrées, à l’origine. Au 13e siècle, Prague était construite beaucoup plus bas qu’à l’heure actuelle. Ce qui lui valait d’être inondée lorsque la Vlatva étaient en crue. Pour ne plus être inondée, le niveau des rues a été rehaussé et le rez-de-chaussée des maisons s’est transformé en caves.

Prague, caves, Hôtel de Ville

Caves de l’ancien Hôtel de Ville de Prague.
Photo : City Breaks AAA+, Claude Mandraut

L’Art nouveau, ses multiples déclinaisons à Prague

Prague est un haut lieu de l’Art nouveau européen. J’y ai déjà recensé de magnifiques bâtiments publics ou privés au cours de mon voyage précédent mais il me restait d’autres découvertes à faire et je suis loin d’avoir épuisé le sujet.

Cette fois, j’ai pris le temps de longer le quai Masaryk devant lequel j’étais toujours passée en vitesse, me promettant d’y revenir en prenant mon temps. Ce quai de Prague aligne un ensemble harmonieux d’immeubles dont les façades jouent sur tous les thèmes de l’Art nouveau.
Et j’ai aussi pénétré dans la Galerie Koruna, à l’angle de la rue Na Prikope et de la place Venceslas. J’avais souvent admiré cette immeuble imposant construit en 1912 sans y entrer. La coupole en vitraux et les sculptures sous son dôme sont du plus bel effet.

Prague, Koruna, verrière

Verrière en transparence de l’immeuble Koruna à Prague.
Photo : City Breaks AAA+, Claude Mandraut

Prague, Koruna, ArtNouveau, sculptures, vitraux

Vitraux, colonnes et sculptures Art nouveau sous le dôme de l’immeuble Koruna à Prague.
Photo : City Breaks AAA+, Claude Mandraut

Deux déceptions. La façade très travaillée et élégante du K+K Hotel Central me faisait penser que l’intérieur devait avoir un charme fou. Malheureusement, les espaces d’accueil de cet hôtel n’ont rien conservé des éléments de décor d’autrefois pour adopter un ton moderne, banal et froid.

Prague, K+K, HôtelCentral, Artnouveau

Hôtel Central K+K à la façade très typée Art nouveau, à Prague.
Photo : City Breaks AAA+, Claude Mandraut

Je comptais déjeuner ou prendre un thé au restaurant U Stare Synagogy abrité dans un somptueux bâtiment gris souligné d’or à l’angle des rues Parizska et Cervena. Il n’y avait plus de restaurant mais une boutique de stylos de luxe.
Mais une très belle surprise avec l’église du Sacré-Coeur-de-Jésus dessinée par l’architecte slovène, Joze Plecnik.

Prague, EgliseduSacréCoeurdeJésus, façade

Façade de l’église du Sacré-Coeur-de-Jésus à Prague.
Photo : City Breaks AAA+, Claude Mandraut

Peut-on parler d’Art nouveau pour l’oeuvre de Plecnik qui est si originale ? Quoi qu’il en soit, le bâtiment est saisissant. Cette vaste église est construite au centre d’une grande place dans le quartier de Vinohrady. On peut facilement s’y rendre grâce au métro (ligne A arrêt Jiriho Z Podebrad) mais elle n’est ouverte qu’à certaines heures. Ce bâtiment en briques sombres ponctués de pointillés verticaux plus clairs et en relief est doté d’un large clocher de 42 m de haut dans lequel s’incruste une grande horloge ronde.

Prague, horloge, SacréCoeurdeJésus

La grande horloge de l’Eglise du Sacré-Coeur-de-Jésus est toute en transparence.
Photo : City Breaks AAA+, Claude Mandraut

Le quartier est très agréable, loin des circuits touristiques.

Prague, église, intérieur, SacréCoeurdeJésus

Aperçu de l’intérieur de l’église du Sacré-Coeur-de-Jésus à Prague.
Photo : City Breaks AAA+, Claude Mandraut

La place est bordée d’immeubles aux tons pastel et la population du quartier vient promener ses enfants, faire des courses au petit marché installé dans un coin de la place, prendre un verre sur place. Joze Plecnik a joué un rôle important à Prague puisque, après la proclamation de l’indépendance de la Tchécoslovaquie (1918), il a été nommé architecte en chef du Château de Prague jusqu’en 1934.
Autre détour Art nouveau à Prague, sur les hauteurs derrière le château.

Prague, villa, KarelVitezslavMasek

Panneaux peints, toitures très travaillées et sculptures pour la Villa Karel Vitezslav Masek, 7 rue Slavickova à Prague. Cette maison a été conçue par l’artiste peintre et architecte Karel Vitezslav Masek.
Photo : City Breaks AAA+, Claude Mandraut

Si on veut s’économiser, il est recommandé de prendre le tramway, par exemple la ligne 18 ou 2 à l’arrêt Staromestska, dans la Vieille Ville, et de descendre à Chotkovy Sady. J’y avais déjà fait une incursion en poussant jusqu’à la Villa Bilek qui se trouve juste en face de l’arrêt de tram.

Prague, hauteur, décor

Beau décor et volumes harmonieux sur les hauteurs de Prague.
Photo : City Breaks AAA+, Claude Mandraut

Cette maison d’artiste incurvée, en briques rouges et scandée par des colonnes est aussi le musée Bilek. Cet artiste a travaillé dans l’esprit de la Sécession viennoise et ses sculptures dégagent une force étonnante. La paix de ce quartier résidentiel permet de se ressourcer loin de la foule de la Vieille Ville.

Prague, façades, fleurs

Façade fleuri de cette villa de la rue Slavickova à Prague.
Photo : City Breaks AAA+, Claude Mandraut

A voir notamment, dans un esprit mêlant Art nouveau et influence tchèques, la Villa Jan Koula, la Villa Sucharda et la Villa Karel Vitezslav Masek, rue Slavickova aux numéros 17 a, 15 et 7.

Prague, villa, JanKoula

Villa Jan Koula, 17 a rue Slavickova à Prague.
Photo : City Breaks AAA+, Claude Mandraut

Plus loin, à l’angle des rues Bubenecska et Ronalda Reagana, l’imposante Villa Otto Petschek construite dans l’entre-deux-guerres par l’architecte Max Spielman est désormais l’ambassade des Etats Unis. Si elle fut un exemple de modernité et de confort, elle n’a pas le charme des trois premières.

Prague, Sécession

Détails recherchés et architecture aux volumes très travaillés pour cette villa dans l’esprit Sécession à Prague.
Photo : City Breaks AAA+, Claude Mandraut

Les amateurs d’architecture auront envie d’explorer ce quartier pour faire d’autres découvertes. Quant à moi, je compte bien revenir à Prague pour visiter encore d’autres quartiers que la Vieille Ville qui reste toujours le passage obligé quand on est à Prague.

Adresses Gourmandes à Prague

Le restaurant Mlejnice (Kozna 488/14), dans une petite rue, près de l’Horloge astronomique, accueille ses clients dans un cadre fleurant bon la campagne. J’avais lu qu’on y servait un bon goulash dans un gros pain rond évidé.

Prague, Goulash, Mlejnice

Goulash dans son pain au restaurant Mlejnice à Prague.
Photo : City Breaks AAA+, Claude Mandraut

Certes, le goulash était goûteux mais alors que nous n’avons pris qu’un seul plat chacun, le goulash pour moi et un morceau de porc pour mon mari, deux plats assez courants pour ce restaurant, nous avons dû attendre près d’une heure. Définitivement trop pour nous. Et, pendant ce temps, une longue queue se formait à l’entrée et ne se résorbait pas rapidement en raison des délais. Certains ont d’ailleurs renoncé. Quand j’ai demandé si, en arrivant plus tôt c’est-à-dire vers 18 heures et non 19 heures, nous avions des chances de pouvoir dîner rapidement, il me fut répondu que l’attente pour les plats serait la même. Je me suis donc abstenue d’y revenir.
J’avais très envie de revenir dans la salle de restaurant de l‘hôtel Art déco Impérial entièrement recouverte du sol au plafond de céramiques blanches, bleues et jaunes en relief. Le cadre est toujours aussi éblouissant mais j’ai trouvé le chocolat chaud bien liquide et le strudel bien banal.
Au Choco Café, dans une ambiance de café littéraire, le chocolat avec sa chantilly était épais et goûteux comme je l’aime. Une adresse à retenir. Et là, pas de strudel car ce n’est pas un dessert tchèque, nous a-t-on fait remarquer. On peut acheter sur place toutes sortes de chocolats. Je ne regrette qu’une chose, ne pas avoir eu le temps d’y revenir.

Mon hôtel à Prague

Notre séjour à l’Hôtel Rott a été très réussi. Quand j’ai fait nos réservations, j’ai retenu cet hôtel en raison de son emplacement, sur une petite place qui jouxte l’ancien Hôtel de Ville et son Horloge astronomique. Difficile de faire mieux. A l’usage, je n’ai trouvé que des avantages à l’Hôtel Rott. Ce 4* stratégiquement situé permet de passer devant l’ancien Hôtel de Ville ou, si on veut éviter la foule, derrière pour se rendre à différents endroits. Les transports en commun sont tout proches pour pouvoir rallier certains secteurs en périphérie. Notre chambre (la 320) donnait sur la place, ce qui était très agréable, mais les doubles vitrages filtraient tous les bruits environnants.

Prague, Rott, vue

Vue de Prague depuis ma chambre à l’Hôtel Rott.
Photo : City Breaks AAA+, Claude Mandraut

La chambre était spacieuse avec suffisamment de prises pour recharger tous mes appareils. Elle était dotée d’une bouilloire avec des sachets de thé, café et tisane et deux petites bouteilles d’eau minérales étaient déposées tous les jours.

Prague, façade, Rott

Façade de l’Hôtel Rott à Prague.
Photo : City Breaks AAA+, Claude Mandraut

Enfin, le petit déjeuner était de qualité avec un large choix de produits dont de délicieuses viennoiseries, des fruits frais en quantité, un excellent porridge et des œufs brouillés juste comme il faut, ce qui est de plus en plus rare.

Prague, Rott, petit-déjeuner

Salle du petit-déjeuner à l’Hôtel Rott.
Photo : City Breaks AAA+, Claude Mandraut

Et comme nous avions posé une question sur le fonctionnement du restaurant, sans que nous le demandions, la directrice a été prévenue, est venue nous rencontrer et nous a donné des explications dans un excellent français ! Nous avons été très sensibles à cette attention qui montre un vrai respect du client dans une ville aussi touristique que Prague. Autre point très positif, le rapport qualité/prix de l’Hôtel Rott tout à fait remarquable. J’ai trouvé mon hôtel pour mes prochains voyages à Prague.

Venir à Prague

Pour venir à Prague depuis Bordeaux, rien de plus facile. Il existe depuis des années un vol direct opéré par Volotea

 

Par défaut

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.