Bordeaux et Volotea, une histoire d’amour

Pour Carlos Muños, le PDG de Volotea, l’implantation de sa compagnie à Bordeaux, dès le départ, avec des vols depuis avril 2012 et la création d’une base en 2013, s’est avérée une stratégie payante.

Il est vrai que Volotea, la compagnie aérienne des capitales régionales européennes, a offert aux Bordelais d’intéressantes opportunités qui leur ont donné envie de voyager. En 2015, Volotea leur propose 21 destinations, avec parmi les nouveautés, Brest, Prague, Dubrovnik, Corfou et Toulon, comme je l’avais déjà annoncé. Si certaines de ces lignes sont saisonnières, Carlos Muños, a indiqué que Brest et Prague, en raison du bon niveau des réservations, seront maintenues sur l’année. Avec une offre importante en France, en Espagne et en Italie, au départ de Bordeaux, Volotea commence à s’intéresser à des liaisons vers des villes d’Europe centrale, Prague étant un jalon important dans cette stratégie.

Mais Volotea ne permet pas seulement aux Bordelais de découvrir de nouveaux horizons. La compagnie participe à la montée en puissance du flux de touristes venant à Bordeaux où le nombre de visiteurs italiens et allemands bien a progressé en 2014. Dans ce dernier cas, la ligne Bordeaux-Munich de Volotea n’est pas le seul vecteur de croissance des touristes allemands. Certains transfrontaliers empruntent aussi les vols Bordeaux-Strasbourg de Volotea. Et pour s’ancrer plus fortement dans le paysage bordelais, la compagnie met en place des partenariats notamment autour du Buccintoro, réplique du bateau des Doges avec du bois d’Aquitaine, du jumelage Bordeaux-Munich, des tables rondes de la business school Kedge ou du Marathon de Bordeaux. Volotea participe aussi à l’inauguration du consulat de la République Tchèque à Bordeaux et communique avec l’office de tourisme de la Croatie pour mettre en avant la destination.

Bordeaux devrait continuer à être un des piliers forts de la croissance de Volotea puisque d’ici trois à cinq ans, Carlos Muños estime que le nombre de sièges offerts au départ de cette ville devrait passer de 450.000 à 800.000 avec une offre d’une trentaine de destinations. Bonne nouvelle donc pour les voyageurs qui vont pouvoir partir à la découverte de nouvelles villes en vols directs à prix low cost mais dans des conditions de confort très correctes avec, notamment 5% d’espace de plus entre les sièges que dans les autres compagnies à bas coût et un départ depuis le hall A de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s